lundi 20 juillet 2015

Metz > Nancy > Epinal > Fontenoy-le-Chateau > Combeaufontaine > Besançon > Dôle > Lons-le-Saunier > Saint Amour !

Bonjour les amigos,

Je vous ai un peu délaissé ces 12 derniers jours, ce qui veut dire que j'ai beaucoup de choses à vous montrer et à vous raconter !

Je vous avais abandonné à Metz, où Caroline et Olinto m'avaient hébergé et ravitaillé en ficelle de diabolo (denrée super rare dans le nord !)

Pour l'occase Henriette se laisse prendre devant la Cathédrale de Metz (grosse touriste!)


Et mes instincs de gros hippie m'amènent à m'installer à la terrasse d'un pub, surnommé le Troubadour, What else ?

Le gérant et un très gentil Arthur me proposent de boire un coup avec eux, comment refuser ?


NB à moi même et aux autres monocyclistes : remonter sur un monocycle avec 1L de bière en plus, ça roule plus pareil! Heureusement mes hôtes n'étaient pas loin, et j'ai emprunté le chemin dans la forêt!

La Route pour Nancy est souper bucolique le long de la Moselle, la chaleur ne donne qu'une envie s'y jeter ! Mais comme je vous l'avais laissé entrevoir dans le dernier article, Alexine m'a promis la piscine !
Malheureusement le grand plouf ne sera pas pour aujourd'hui, mais une bonne visite et un verre en terrasse me rafraîchissent les idées ! Merci Alexine
Encore une photo du couple de touristes, H&K devant la statue de Stanislas de la place... Stanislas, qui est considérée comme une des plus belles place du monde (oui oui du monde, c'est l'UNESCO qui le dit)


Je fais le plein de sons chez Alexine, qui me fait découvrir (entre autres) Boulevard des airs :
à mettre à fond ! Pour pédaler ça booooooooost !


Le moral est au top, les lunettes toujours en vie, le pot de crème solaire presque vide, encore une belle journée en perspective, le long de mademoiselle la Moselle!


video

Après avoir demandé à des locaux si on peut se tremper dans la Moselle, je décide de piquer une tête, ou plutôt de rentrer tout doucement dans l'eau, avec mes chaussures pour ne pas me blesser les petons, à guetter le fond trouble de l'eau !

Seigneur Dieu, ça fait du bien !


Epinal, tu crois que c'est une grosse ville? Ah bah en fait non, y'a une place où il se passe des choses, mais sinon tout autour, c'est biiiiiieeeeen calme, tellement calme que je passe une nuit très reposante chez Rémy et Camille.

Ce jeune couple adorable va faire le tour du monde, pour se rendre en Asie (ils ont décidé de faire du bateau-stop en passant par l'atlantique puis le pacifique), j'adore l'idée !
Bonne chance les Loulous, que votre voyage vous réserve autant de surprises que le miens !


A partir de ce jour, je quitte l'itinéraire initialement prévu pour me diriger vers Combeaufontaine pour rejoindre ma colo préférée, Passe-muraille !

Je quitte Epinal, une dernière pose pour Henriette !


Dernière étape avant Combeaufontaine, ce soir je dors au camping de Fontenoy le château !

J'explique mon projet à la directrice du camping, qui est une ancienne réparatrice de cycle d'Amsterdam, et qui a aussi un monocycle, mais toujours en phase d'apprentissage! Elle me paie le camping, le diner et en échange, je lui donne un petit cours de mono !

C'est ma 1ère nuit à la belle étoile, dans mon hamac, je fais pas trop le malin car la température chute jusqu'à 10°C et sans sac de couchage, c'est pas idéal, surtout avec un hamac mal accroché (légèrement en pente, j'ai fais que glisser jusqu'à 5h du mat où j'ai décider de changer la hauteur d'accroche d'un côté, ça allait nettement mieux après !)


C'est après un petit déj' offert par mes voisins d'emplacement que je repars le ventre bien rempli,
la route, si on peut l'appeller comme ça, vers Combeaufontaine me parait super longue, le relief et les chemins de forêt que me fait emprunter google maps ne m'aident pas beaucoup!

Des meutes de taons m'assaillent à chaque passage dans des zones boisées, les taons ne te lâchent pas les baskets comme des mouches ou des guêpes, c'est comme les moustiques, ça te harcèle jusqu'à te piquer ! Du coup, obligé de faire des pauses "éclatage de faces de taons", la scène vu de loin devait être drôle, un mec en monocycle qui s'arrête brusquement pour se secouer et se mettre des baffes !

Gros inconvénient des dimanches aprem: si t'as pas déjeuné avant midi trente, bah tu ne touves plus rien d'ouvert (vous allez me dire, Kevin, ça fait assez longtemps que t'es sur la route pour savoir ça, t'avais pas prévu??? bah non, pas cette fois-çi, trop l'envie d'arriver à Passe-Muraille qui surplombait les autres envies)

En attendant de faire mon "entrée" dans la colo, je trouve un anniversaire de mariage qui me propose de prendre le dessert avec eux, et le cuisto qui sait faire du mono ! Yeah, j'adore !

MIAMIAM

Arrivée sur l'Ile de la Tortue, Ile Pirate où j'arrive en naufragé, surnommé Robinson par certains moussaillons, j'apprend vite que le Capitaine a disparu et que tout l'équipage est à l'affût du moindre indice concernant l'affaire!

Même le chocolat chaud du lendemain matin est dans le thème, si ça c'est pas un signe !


Quand on rassemble les moussaillons pour une réunion pas comme les autres, on se met en formation "triangle des bermudas"


Pendant ces 3 jours géniaux, je me suis amusé autant que les moussaillons, ensemble on a construit un souper bâteau à roulettes. Barrer à tribord ou à bâbord pour aller jusqu'à la poste continentale, pour envoyer nos messages, faire des tours de bâteau juste pour crâmer un peu de fioul d'anim', on s'est pas beaucoup reposé mais qu'est ce qu'on s'est amusé !


Après le retour du Capitaine qui était en formation Disk'eau, et une soirée houleuse en déhanchés,
le moment est venu de quitter les ptits mousses et leur Ile paradisiaque, pour reprendre les mers départementales en direction de Besançon!

Mais sur la route, à même pas 20 km de l'Ile de la Tortue, une autre Tortue sort la tête de l'eau!
Génial, ma route est pavée de Chapiteaux ! et dedans, quelle surprise, Jimmy Blary est là, et donne des cours de cirque... Je l'avais aussi croisé à Boulogne sur mer, par hasard aussi !


Le voilà avec sa chérie hongroise adorable (jolie roulotte au passage!) :


Besançon ! Trop content de retrouver cette ville dans laquelle je suis souvent venu pour préparer les colos Passe-Muraille, la ville a vraiment un charme dingue, les rues piétonnes fourmillent, même sous cette chaleur, les petits cafés et bistrots ont leurs terrasses déployés et on peut entendre des petits concerts par ci par là...


C'est dailleurs pour le concert de Marion Roch, que je m'arrête et m'installe en terrasse :

En plus d'être mignonne, elle chante bien, et ses textes sont drôles :


"y'a pas que l'herbe de ma pelouse qu'on a besoin qu'on la chatouille" YEAH

Dans les spectateurs, y'a aussi Felix, qui apprenant mon projet, me propose tout de suite de m’héberger ! Quel bonheur cette hospitalité spontanée ! Merci à toi et ta fille d'avoir supporté mes énigmes tordues !


En arrivant à Dôle, je trouve un resto avec un nom de cirque :) et sur un journaliste qui me fait un article sympa !



Grosse fatigue en cette soirée orageuse, je suis dirigé vers une auberge de Jeunesse où je passerai finalement la nuit! Pas d'âme hospitalière, ou plutôt, pas la force de la chercher !


La route de Dôle à Lons le Saunier est une ancienne voie de chemin de fer, nivelée mais qui passe dans la foret et qui n'est pas toujours facile à rouler, je fais du cross avec Henriette presque toute la journée, et comme on est encore un Dimanche, et que je suis perdu au milieu des bois, tout un groupe super sympa qui fête un double anniversaire me proposent de rester pour l'apero et le barbeuc, une fois de plus, je ne me fais pas prier. En échange, je leur fais un petit numéro de diabolo (à voir sur la page fb si vous voulez).


A Lons-le-Saunier, je dors chez Paul après un vrai marathon des bars encore ouverts à minuit ! Je décide de ne pas accepter trop de verres, histoire de pouvoir rouler jusqu'à Saint Amour le lendemain.

Sur la route, je croise une oeuvre d'art agricole, oui c'est bien un tracteur, en bottes de paille. Quelle imagination ! :)


A Saint Amour, il y a des coeurs PARTOUT, et surtout dans la poitrine de ses habitants, apres un apéro du lundi soir, qui se termine vers 23h30, je suis super bien reçu chez Didier, et sa chatte, Marcelle (j'adore !)


Dans 3 jours de route, je serai à LYON, à l'arrivée !

Alors si vous voulez venir me voir, n'hésitez pas, je serai super content de vous voir/ ou de vous rencontrer.

J'arrive le Jeudi 23 Juillet à 17h, à la porte des enfants du Rhône du Parc de la Tête d'Or, à Lyon bien sur !

Envoyez moi un petit mail pour me dire si vous venez! kevin.de.fouquieres@gmail.com

En esperant voir quelques têtes connues à mon arrivée ! Je vous souhaite pleins de bonnes chaussette !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire